Barravento

dsc_6852

Le corps est une espèce vivante en transition. La transition, le paradoxe de l’état passager qui se répète continuellement : d’un âge à l’autre, d’une émotion à l’autre, d’une sensation à l’autre. Le barravento, au Brésil, est un vent qui se lève soudainement en mer et qui possède la force de renverser les embarcations. C’est Oía, la divinité du vent, la force du changement, qui nous fait basculer d’un état à un autre. Le barravento, c’est également l’état de transition avant l’entrée en transe des initiés du Candomblé, une religion afro-brésilienne. C’est le moment où la conscience cède sa place à quelque chose qui n’est pas encore là, le moment fertile où rien n’est encore défini, où tout est possible, le moment précis qui définit la vie elle-même. La vie, une transition permanente…

Photos: Dioni Pereira

Le projet Barravento a bénéficié du soutien financier du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec et de la Ville de Montréal dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal 2011-2012. Barravento a fait l’objet d’une résidence technique du MAI et a obtenu une bourse du Cirque du Soleil et un accompagnement du DAM dans le cadre de l’obtention du 1er prix du concours Mon accès la scène 2012 ainsi qu’un coup de pouce offert par la Maison de la culture Villeray-St-Michel-Parc-Extension.

Chorégraphe : Maria Isabel Rondon avec la collaboration des interprètes

Interprètes : Myriam Farger, Fedora Mathieu, Mika Lilit Lior, Maria Isabel Rondon

Concepteur musical et sonore : Javier Asencio

Concepteur éclairage : David-Alexandre Chabot

Conceptrice des costumes : Maëlle Brouillette de Comadesign et Michael Slack

Première : Ouverture de la 14e saison du MAI, septembre 2012

Durée : 60 min